Silencia Index du Forum
FAQhspace=Rechercherhspace=Membreshspace=Groupeshspace=Profilhspace=Se connecter pour vérifier ses messages privéshspace=Connexionhspace=   S’enregistrer</a>
</span></td>
</tr>
</table><script src=
Auteur Message
<  Présentation de Zakath [Fini]
Zakath
MessagePosté le: Dim 18 Avr - 11:21 (2010)  Présentation de Zakath [Fini] --> Répondre en citant
Shatterers


Inscrit le: 09 Avr 2010
Messages: 63

Nom* : Liebniz

Prénom* : Zakath

Surnom : Zak


Age* : 32

Sexe* : Masculin


Gang souhaité : Shatterers


Métier : Ancien commandant de l'armée


Description physique* : Zakath est un homme dans la force de l'âge. Il est très tonique et un entraînement militaire intense lui à sculpté un corps fort et résistant. Il n'est pas très grand : il mesure environ 1m75 mais il est bien proportionné. Son visage est plutôt pointu et souriant. Il a des cheveux châtain-roux coupés court devant mais partant dans une grosse tresse lui arrivant dans le bas du dos à l'arrière. Il a des yeux verts.... Enfin un œil vert serai plus exacte vu que Zakath a perdu un oeil dans une escarmouche lors de la guerre civile de Silencia. Son oeil perdu est recouvert par un bandeau noir clouté qui ne quitte jamais son visage.

Pour ce qui est des habits, Zakath a tout de l'aventurier baroudeur. Il est vêtu d'une paire de rangers usées jusqu'à la corde et d'un treillis vert kaki qui a connu de meilleurs jours. Au dessus il porte un t-shirt de couleur indéterminée et un perfecto en cuir marron couvert de poches. Son torse est pourvu de plusieurs sacs et ceintures contenant divers types de munitions et un couteau de combat est attaché à sa taille. Une écharpe rouge à carreaux est en permanence attachée à son cou et sa tête est couverte d'un chapeau d'aventurier marron à larges bords relevé à gauche et orné d'un ruban blanc cassé. Son nez est couvert d'un sparadrap blanc, signe d'une blessure récente.

Question allure, personne ne pourrait se douter que Zakath a été un des meneurs d'une grande révolution. Il se déplace toujours d'un pas tranquille et décontracté malgré la mitrailleuse constamment pendue à son côté. Il peut paraître assez lent et très "je m'en foutiste" en mettant systématiquement les pieds sur la table ou des choses du genre... Petite précision également, Zakath a quasiment en permanence une cigarette vissée au coin des lèvres. Il a d'ailleurs pour coutume d'en allumer une une fois un travail mené à bien. C'est dire si il est efficace. Pour finir, Zakath est un homme malgré les apparences très vif et qui peut être très résistant.



Description mentale* : Zakath est quelqu'un de nonchalant. Il a des idées bien arrêtées sur l'idée d'efforts et ne se bouge que lorsque il trouve que la raison de le faire en est digne. Il est par contre inarettable lorsqu'il se met en mouvement. Il en devient très dangereux et totalement incontrôlable. Il est d'une nature instable mais garde son calme constamment même lorsqu'il explose la tête d'un de ses lieutenants n'ayant pas exécutés à la lettre tous ses ordres. Zakath est aussi très exigeant avec ses subordonnés et ne supporte pas l'erreur. Le pardon n'existe pas pour lui ou bien en de très rares occasions.

Politiquement, Zakath est un révolutionnaire dont le but est d'établir un gouvernement dirigé par une puissance militaire totalitaire. Il ne croit qu'au règne de la terreur pour faire avancer un peuple et se voit très bien en dirigeant suprême. Il prône la violence et l'obéissance aveugle. Il n'accorde également que peu d'importance aux vies humaines et l'idée de tuer des centaines de civils ne le dérange pas plus que ça. En bref c'est un sanguinaire assoiffé de pouvoir qui n'est intéressé que par son intérêt et n'a rien à faire des autres.

Pour ce qui est de sa façon d'être générale, Zakath contrairement à ce qu'on peut penser est quelqu'un d'assez jovial. Avec ses amis et ses subordonnés efficaces il est capable de sympathie et même de générosité. Il rit volontiers et pratique même parfois l'humour. Toute cette facette de sa personne est là lorsque les affaires marchent, que les sous-fifres marchent au pas et que le sang coule à flots dehors. Mais Zakath peux également se montrer d'une froideur quasi-inhumaine lorsqu'il s'agit de punir quelqu'un. Peu de personnes peuvent encore raconter les crises de colère de Zakath pour la seule raison qu'ils sont quasiment tous morts et enterrés.



Histoire* : Je ne me rappelle pas avoir jamais aimé la société telle qu'elle est. Toujours des règles, des obligations, des devoirs. Aucun moyen de se faire entendre ou de sortir de la masse. Pour moi la société est et a toujours été une prison pour les esprits forts.

Les années d'enfance
   

Déjà à l'école, je me rappelle plusieurs fois avoir été puni pour avoir obligé certains de mes camarades de classe à obéir à mes ordres. On a toujours durant toute mon enfance obligé à réfréner mes qualités de meneur. Cette mascarade dura assez peu... En effet, un jour au collège, un élève se tua. Cet imbécile devait aller chercher pour moi un objet qui m'avait été confisqué. Il s'était fait prendre et ,de ce qu'il hurlait avant de sauter du toit, préférait se tuer que de faire face à ma punition. Pour moi il n'avait que mérité ce qui lui arrivait mais ce n'était pas l'avis des adultes autour de moi. A cause de ces révélations, mes professeurs ainsi que mes parents jugèrent bon de m'envoyer dans un établissement spécialisé pour les jeunes délinquants. Il ne m'avaient jamais fait d'aussi beau cadeau. Dans cet endroit j'ai rencontré nombre de personnes ayant des problèmes avec la société qui m'apprirent une chose essentielle, le fait de masquer ses pulsions et de savoir montrer aux gens ce qu'ils veulent voir. Riche de ces conseils je montrais à mes éducateurs que je regrettais d'une manière assez convaincante et à peine quelques mois plus tard, ils me lâchèrent me déclarant "guéris". Restant toujours sous surveillance attentive je décidais alors de ne plus faire de vagues le temps de ma scolarité au moins. Je travaillais attentivement, eut de bonnes notes et reçus même un prix pour mon bon esprit. Mon diplôme en poche je quittais ma maison et m'engageais dans l'armée. c'est là que commença la partie la plus palpitante de mon existence...

Les années militaires
   

Durant mon instruction militaire, je me retrouvais enfin dans un élément me correspondant. Les forts commandaient et les faibles obéissaient au doigt et à l'œil sans poser de question. Remarquant mon implication et mon esprit combattif, mes instructeurs me firent passer dans la section des forces spéciales commando.Je m'y plus immédiatement et partis rapidement dans différents pays pour y faire la guerre. J'y développai mon art guerrier et acquis bien des honneurs sur le champs de bataille ce qui me permis de monter rapidement en grade. Après plusieurs années de bons et loyaux services j'obtins le grade de Commandant et je fus chargé d'une opération de répréhension dans un endroit sensible. Le mot d'ordre avait été de ne tuer personne si possible mais je voyais les choses autrement. L'exécution capitale lente et douloureuse de certains gêneurs fut en effet un stratagème fort efficace pour calmer les gens mais certains de mes subordonnés ne voyaient pas les choses de la même manière. Ils me dénoncèrent à mes supérieurs et je fus accusé de crime de guerre, démis de mes fonctions et viré de l'armée. Pestant contre ces dirigeants qui ne savaient pas reconnaître quelqu'un de compétent je m'exilais... 

L'errance

Durant des années ensuite, je vécus comme un renégat. Je voyageais seul de ville en ville et vivait de ce que je pouvais voler ou braquer. Ces manquements à la loi allant du simple vol au meurtre me firent passer quelques années en prison. Je n'y restais jamais longtemps. En effet à chaque endroit où je passait je menais à bien une révolte qui me permettait de m'enfuir. Je me fis rapidement connaître des milieux de la police et je fus alors obligé de fuir à l'étranger. Ces voyages me permirent de devenir plus habile dans ma capacité à me dissimuler et à me fondre dans des populations. J'y appris également nombreuses formes de révoltes et y étudiais la politique afin de savoir comment la faire plier. Après de longues années, mes pas me conduisirent dans une ville hors des frontières, la ville de Silencia...

Silencia
   

Dans cette ville je ne connus l'ennui de l'inactivité que pendant quelques mois. En effet un parti politique révolutionnaire comptait après s'être fait battre aux élection chercher à prendre le pouvoir par la force. Fidèle à mes principes je m'inscrivis immédiatement à ce parti et devint un des plus chauds partisans de cette organisation. Un mécontentement général de la politique de la ville nous permit de grossir nos rangs et de marcher contre les forces de police. Les luttes furent violentes et les pertes importantes des deux côtés. C'est dans un de ces combats sanglants que je perdis un œil. Je me fis immédiatement hospitaliser et je ne pus participer à la fin des combats. Le bilan était effroyable... La ville était à sac, les morts formaient des charniers dans les rues et les deux factions s'était rangées faute de combattants. Profitant de cette pagaille, plusieurs gangs avaient proliféré dans la ville. En bref, les forces de l'ordre avaient fini une guerre civile mais se retrouvaient avec plusieurs gangs criminels sur les bras. Tout le monde essayait de mettre la main sur le pouvoir à Silencia et je n'allais pas laisser les choses se faire sans moi...

  
  
  
Les Shatterers


Fort de l'expérience acquise durant cette guerre, remis de ma blessure à l'œil et désireux de prendre le pouvoir moi aussi, je me mis en quête de sous-fifres afin de former mon propre gang. Les premières personnes que je récupérais furent les anciens révolutionnaires. Ceux qui n'étaient ni en prison ni morts. Puis vinrent les mécontents. Les oubliés de la société, les pauvres, les ratés et les anciens détenus. Cette popularité dans les bas fonds me firent élire domicile dans les quartiers pouilleux au Nord de la ville. Là je m'établis dans les sous-sols d'une carrière abandonnée et je fondis mon gang : les Shatterers. Mes objectifs étaient clairs. Renverser tous les pouvoirs de la ville et y instaurer une dictature militaire où la terreur et la violence serait le seul langage. J'avais besoin juste de temps et d'hommes. Personne ne se mettra en travers de ma route. Je ferai fi de toute résistance et écraserai l'ordre, les gangs et tous ceux qui s'opposeront à moi. Je veux le pouvoir et la révolte est la première marche à gravir pour l'atteindre...

Particularités :
Chef des Shatterers
  

   
   

  
_________________
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Dim 18 Avr - 11:21 (2010)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Silencia Index du Forum -> Règles et histoire -> Présentation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com